Ohio: une victoire pour un droit à l’eau sans discrimination. Une "vieille" nouvelle de grande actualité

Le droit d’accès à l’eau, comme les autres droits, doit s’appliquer à tous également, sans égard à l’origine ethnique, la religion ou tout autre facteur discriminatoire. 
Lysiane Roch, La Ligue des droits et libertés, Canada
Published: 7 years ago (11/09/2012)
Updated: 10 months, 3 weeks ago (12/21/2018)

Le droit d’accès à l’eau, comme les autres droits, doit s’appliquer à tous également, sans égard à l’origine ethnique, la religion ou tout autre facteur discriminatoire. C’est pour cet exercice des droits sans discrimination que 67 habitants de Coal Run ont dû se battre en déposant une plainte devant la Commission des droits civils de l’Ohio.

À Coal Run, banlieue de la ville de Zanesville, les habitants afro-américains se sont vu dénier l’accès aux services publics d’eau pendant près de 50 ans. Pourtant, Coal Run est située à seulement cinq milles des réseaux de distribution de la ville de Zanesville. Alors que d’un côté de la frontière invisible qui sépare la population blanche de la noire, on faisait fonctionner des systèmes d’arrosage et des jacuzzis, de l’autre, on récoltait l’eau de pluie du toit, on faisait fondre la neige, on se lavait dans des ruisseaux ou encore, on utilisait des toilettes sèches à l’extérieur faute d’eau couranteHALPERN, Paul, 2008. « Attorney Jennifer Klar Battles Discrimination in Ohio », LawyersandSettlements.com, 23 juillet 2008..

En 2002, une vingtaine de résidents ont déposé une plainte de discrimination raciale afin de faire reconnaître les violations de droits qui avaient eu lieu. L’année suivante, Coal Run était approvisionnée en eau potable. La cause a, pour sa part, été gagnée en 2008 et les plaignants ont obtenu un dédommagement de 11 millions de dollarsJOHNSON, Dirk, 2008, « For a Recently Plumbed Neighborhood, Validation in a Verdict », New York Times, 11 août 2008.. En plus de mettre fin à une atteinte au droit d’accès à l’eau et de permettre une réparation aux victimes de discrimination, ce jugement a envoyé un message clair : les droits ne peuvent pas être mis en oeuvre de façon discriminatoire en toute impunité.

Cette victoire est d’autant plus importante que Coal Run n’est pas un cas isolé. Les populations pauvres et les minorités ont généralement plus de difficultés à accéder à l’eau potable et sont souvent les premières victimes de la dégradation de l’environnement. La littérature sur la justice environnementale regorge de cas en ce sens. Les résidents de Coal Run ont montré que les droits humains offrent aux victimes de discrimination une emprise pour renverser cette situation.

Source: 

ROCH, L., "Ohio: une victoire pour un droit à l'eau sans discrimination", Bulletin de la ligue des droits et libertés, automne 2011, p. 15.