Du futur de RAMPEDRE

Depuis plus de deux ans, l'équipe RAMPEDRE, au sein de l'IERPE (Institut Européen de Recherche sur la Politique de l'Eau) , a travaillé dur, sans épargner les efforts, pour la conception, l'ouverture au public (en octobre 2012) et le développement du Rapport.
Riccardo Petrella, IERPE, Belgium
Published: 5 years, 8 months ago (02/06/2014)
Updated: 10 months ago (12/21/2018)

Chers contributeurs, Chers Visiteurs et Amis de RAMPEDRE,

depuis plus de deux ans, l'quipe RAMPEDRE, au sein de l'IERPE (Institut Européen de Recherche sur la Politique de l'Eau) , a travaillé dur, sans épargner les efforts, pour la conception, l'ouverture au public (en octobre 2012) et le développement du Rapport.

Grâce notamment à l'engagement, les compétences et l'enthousiasme de Anne POYDENOT et puis de Florence HIGUET, sans oublier l'esprit innovateur de Simon Daron, architecte et concepteur d'un beau site, très fonctionnel et agréable à utiliser, ainsi que grâce à l'apport déterminant de certains membres du réseau des chercheurs au Québec, en Argentine, en France, au Brésil, au Burkina Faso, RAMPEDRE a réussi son pari: démontrer la faisabilité et l'utilité d'un outil rigoureux d'information et de communication ouvert, coopératif, sur la concrétisation du droit à l'eau dans le monde.

L'outil est efficace et solide comme le montre le nombre et la variété considérable, aussi sur le plan géographique, des contributeurs et les statistiques de consultations croissantes (actuellement environ 30 visiteurs par jours).

Nous avons décidé qu'il était judicieux de suspendre pendant cinq mois, le rythme turbo actuel et de nous donner le temps d' un "nettoyage de printemps" (ce qui ne signifie pas moins de travail mais un travail différent) pour une analyse et évaluation approfondies de la "maison" RAMPEDRE. Objectif: rafraîchir une partie de la façade ou de certaines pièces intérieures, renforcer les fondements ou alléger des murs entre les pièces, combler des lacunes, (par exemple sur l'Europe et l'Asie...), réparer des fissures (exemple: sur l'économie du droit à l'eau...)... Bref, faire ce que le rythme élevé actuel de travail , sous la pression de la production continue de contributions, la publication de "nouvelles", la rédaction de la Newsletter, et les contacts quotidiens avec les contributeurs, les membres du réseau et les amis, ne permet pas de faire.

A titre d'exemple, nous souhaitons passer d'une architecture linéaire arborescente vers une architecture horizontale permettant de naviguer de façon transversale dans le contenu de RAMPEDRE. Le territoire est une notion essentielle pour tous les contenus publiés, de même que les thématiques abordées. Avec cette nouvelle structure, il sera possible de visualiser les contenus de RAMPEDRE pour un territoire donné, par exemple l'Union Européenne ou le Sénégal, ces derniers étants ventilés en tant que News, éléments de concrétisation, de jurisprudence. Pour chaque pays il serait également possible de visualiser le chemin parcouru vers une concrétisation effective du droit à l'eau.

Nous souhaitons également ajouter une distinction entre deux types de contenus: d'une part les analyses scientifiques propre à un auteur donné et d'autre part les synthèse encyclopédiques écrite par plusieurs contributeurs, et destinés à une mise à jour permanente.

Enfin, nous essayerons également de travailler sur des "produits" plus consolidés: tableaux de synthèse, dossiers spécifiques, ce qui constitue aussi un des objectifs de base de RAMPEDRE. Ne pas uniquement récolter l'information et la communiquer mais la travailler et la transformer en analyses, dossiers stratégiques, A titre d'exemple, nous souhaitons travailler avec rigueur à un dossier sur l'historique de l'évolution des conceptions en matière de droit à l'eau à la lumière des dizaines des grandes conférences internationales/mondiales d'un intérêt direct pour l'eau qui ont été organisées ces 40 dernières années (à partir , doc, de 1972).

Nous continuerons à publier des contributions, des " nouvelles" etc . N'hésitez donc pas à proposer des articles, des analyses.

Nous reprendrons le rythme turbo dès juin 2014, pour parvenir à faire vivre en 2015 un RAMPEDRE à la hauteur des rendez-vous mondiaux en matière d'eau et des droits qui marqueront, exceptionnellement, l'année 2015.

A cette fin, nous pensons que l'une des contributions majeures de RAMPEDRE en 2015 devrait être la définition, préparation et organisation les 10 et 11 décembre 2015 , journée anniversaire de la Déclaration Universelle des Droits Humains , en collaboration étroite avec tous les organismes et associations poursuivant les mêmes objectifs de RAMPEDRE, d'un Congrès Mondial Scientifique sur le Droit Humain à l'Eau selon le modèle de la première AMECE, Assemblée Mondiale des Elus et des Citoyens pour l(Eau sur l'eau, qui s'est tenue au Parlement européen en mars 2007 et fut centrée, principalement, sur le droit humain à l'eau.

L'objectf de l'AMECE 2 (qui volontairement insiste sur les "élus" et les "citoyens" en tant que acteurs centraux de la politique des droits humains) sera essentiellemnt scientifique dans la perspective de la promotion des liens entre science, connaissance partagée et engagement politique citoyen. La priorité sera donnée à la présentation, analyse et débats sur des contributions de recherche, des notes théoriques, des documents méthodologiques, des études de cas sur l'ensemble des problématiques touchées par RAMPEDRE au plan de l'état juridique et institutionnel du droit à l'eau dans le monde et sa concrétisation effective.

Un premier appel à contribution sera diffusé le 22 mars, suivi le 28 juillet et le 10 décembre 2014 par deux autres appels.

Nous sommes surs que nombreux d'entre vous réagiront favorablement à ces informations et propositions.

Un grand merci d'avance